Un voyage anniversaire à Essaouira, autour du 25 novembre 2019.

233-20191129_184405

Dix jours à Essaouira, dans le joli appartement de Madeleine, meublé et décoré à la marocaine, et à deux pas de la cité fortifiée, l’ancienne Mogador qui me fait rêver.

Marcher et remarcher dans nos traces, retrouver des lieux cultes comme le Tangaro, découvrir un phare, savourer tagines et couscous berbères, thé à la menthe ou thé royal aux ingrédients mystérieux, dont je vous délivrerai la recette plus tard ….Tout cela sous le signe de l’Atlantique Océan, de sa lumière et de ses bateaux posés sur les plages à dromadaires, ou ancrés dans de petits ports de pêche. Et une fois de plus, des épisodes poétiques, insolites, drôles, dans la douceur du soleil d’e novembre encore chaud…

I. Le petit fils du gardien de phare.

063-20191122_132531

Une découverte en deux temps, ce village perdu au-dessus de l’océan et de Sidi Kaouki, Ouassen, et à 1km et demi plus haut, son phare de Cap Sim.

IMG-20191129-WA0021.jpg

Le Personnage principal, Khaled, petite quarantaine, nous raconte son histoire et celle de sa famille , sur la terrasse sommaire du petit café de son cousin, avec pour enseigne une planche de surf.

115-20191124_171719

Le lieu de prédilection, une terrasse visitée à deux reprises, et le thé à la menthe sucré et fumant…Un tout petit chien à nos pieds.

114-20191124_164917

La première fois, quelques jours avant, nous sommes venus nous garer ici pour descendre à pied , le chemin pierreux jusqu’à l’Océan, et le long de la plage pour arriver à Sidi Kaouki, que nous connaissons bien déjà.

110-20191124_144302

A l’horizon une frise d’éoliennes dans des cubes bleus, que nous traverserons en remontant au retour.

Arrêt sur la terrasse, Khaled nous invite à monter, et notre regard plonge alors sur le chemin descendu, la plage au loin…Il commence à nous parler du phare de cap Sim un peu plus loin du village, de son grand- père qui le gardait jadis.

Habitée par ce début de narration dans les phares des romans australiens et écossais et des films de fiction, je désire y retourner pour qu’il nous raconte son histoire…Et pour aller à pied jusqu’à celui de Cap Sim, un peu dans les terres.

Et sur la terrasse, Khaled raconte…

Son grand-père a participé à la construction du phare de 1910 à 1917, puis il a travaillé avec l’armée française, comme gardien de phare, et pour son ravitaillement.

Logé à l’extérieur du phare avec sa famille, ( nous avons vu les murs écroulés de la maison en torchis tout à l’heure), son père y est né et y a vécu avec ses oncles et ses tantes, puis sa mère avec les premiers de ses frères et soeurs. lui, Khaled est né à Ouassen, au village.

Sa maman y vit encore, depuis la mort accidentelle de son père, pêcheur en mer au Nord d’Essaouira, dans les années 80, à 55 ans, laissant une famille de 8 enfants, dont le petit Khaled âgé alors de 3 ans.

C’est ainsi que les hommes de la famille sont devenus pêcheurs à leur tour, pour faire vivre les leurs, Khaled part sur les gros bateaux langoustiers à Essaouira, en discontinu, la pêche à la langouste,n’est pas lucrative. Il doit donc travailler aussi au bar de son cousin, celui où nous nous trouvons, il est né en 1977, il a donc aujourd’hui 42 ans.

Il nous raconte aussi le phare au temps des ingénieurs Français, , avant l’installation de l’armée marocaine, qui y a construit un Radar.Le phare est donc fermé, mais on peut le visiter, ses cousins ont la clé.

Il nous raconte encore l’époque des pêcheurs de langoustes Bretons dans les années 60, venant chaque saison de Douarnenez, en février lorsque les terribles vents du Nord ne soufflent plus.

Une belle rencontre, une belle personne .

II. Sur le parking des ânes…

De souks en souks, nous nous baladons au milieu des fruits, légumes étalés au sol, en tas comme sur le Zoma de Tananarive, de bijoux berbères, d’épices, de quincaillerie, et assistons à un business incessant, avec le haut-parleur crachant ce qui semble être le cours des denrées.. Souk d’Essaouira, en dehors de la Médina touristique, souk d’Ida Ougourd, souk de Merkala.

Partout des parkings d’ânes harnachés, et leurs carrioles d’un autre âge, des triporteurs à moteur chargés de moutons dans leur benne, les conducteurs en casque de la seconde guerre mondiale…

Les véhicules…

Et les marchandises. Des tapis multicolores.

III. Je te salue vieil Atlantique !

Ismane, Tafelney, Essaouira, petits et grands ports de pêche.

Le port d’Essaouira est impressionnant, traversé des grands cris des goélands qui rasent la tête en plongeant sur les abats de poissons, des bruits de chantier des bateaux, d’images flamboyantes dans des mares de boue, d’hommes affairés…

080-20191123_173837

La couleur dominante est bleue, du sombre marine au bleu de cobalt.

Des poissons sur des bâches au sol, ici encore, une maigre pêche pour ces hommes qui ont navigué toute la journée, même constat dans le petit port d’Imsane un peu plus tard. Deux ou trois poissons, une araignée…Parfois un espadon.

Et tout autour, chats et grosses mouettes…

Une virée à Imsouane,à plus de 100km de là .

Nous assistons à l’arrivée au port des bateaux de pêche bleus, à la coque ronde et profonde. Une sorte de ballet minutieux, un tracteur poussant les bateaux accostés un à un, pour les « ranger ».

Et des poissons grillés au braséro …

144-20191125_132907

Des bateaux sur le sable, comme oubliés…

Recette du thé royal marocain…

114-20191124_164917

Ce thé royal, d’abord offert sur la Médina d’Essaouira, chez Makki, ainsi composé sous nos yeux éblouis !

Une infusion d’épices, cannelle, gingembre, boutons de roses séchés, cardamone, anis étoilé, un peu de menthe et thé vert. La base ! Servi sucré avec le rituel du grand jet d’eau bouillante coloré !

Mohamed avait jouté aussi, au gré des bocaux de verre sur son étagère, du cumin poilu, de la gomme arabique, du ginseng et … de l’aphrodisiaque berbère, non identifié

20200131_1139022642677990656376432.jpg
Les boutons de roses de Makki.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s