« Etés Anglais » d’Elizabeth Jane Howard, La Saga des Cazalet, tome I.

« Etés Anglais » est une sorte de « roman victorien » moderne, où Elizabeth Jane Howard ( 1923-2014) se fait proche de Jane Austen, et d’emblée, comme une petite mise en abîme, un jeune personnage, Louise doit « finir Persuasion » avant l’arrivée de sa préceptrice Mme Milliment… Il sera question plus tard de la lecture d‘Orgueil et Préjugés. Le ton est donné. Son écriture est intelligente, perspicace, volontiers caustique à travers les points de vue croisés souvent en écho, de personnages comme on les aime, très incarnés, le récit remarquablement construit nous entraîne dans les petits et grands secrets d’une famille de 17 individus, où l’on entend les voix de toutes les générations, y compris celles des enfants, des maîtres et des serviteurs, et le temps s’écoule dans une propriété de campagne sur la durée de trois été, de 1937 à 1939 tandis que la guerre rôde autour de Londres et frôle le domaine de Home Place dans le Sussex avec la stockage de masques à gaz.

Roman sombre et drôle, femmes résilientes et hommes tout puissants et parfois immatures, enfants inquiets… une petite Comédie Humaine.

Bonne lecture !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s