Voyage dans les Cyclades, les îles de l’aurore aux doigts de roses…septembre 2015

Photos de GMB

carnets de voyages

De tous mes carnets de voyage « en papier », en voici un que j’aime particulièrement, photographié page par page, celui d’un voyage en ferry d’île en île, Cyclades, Milos, en avion d’Athènes, puis Kimolos toute proche en bateau, et Folégandros en ferry, et enfin Paros, après un long détour comme Ulysse, mais en ferry, pour atteindre la Crète via Sifnos et Santorin, simples escales.

carnet de voyage
carnet de voyage, Cyclades, îles de l’aurore aux doigts de roses.

Athènes, nous prenons un petit avion Olympic à hélices pour Milos …

MILOS, une île volcanique comme Santorin, lovée autour de son ancien cratère, polychrome, avec ses falaises  safran, soufre jaune citron,  roses, latérite rouge,  blanches et crayeuses, vert olive, ses plages de galets de mêmes couleurs dont un noir volcanique, ses plages nuancées de noir, de gris, de sables ocrés, sombres ou jaunes, oranges et verts…

Adamas airport.
Arrivée dans la « capitale » de Milos, taxi collectif improvisé avec un jeune couple d’Italiens.
Apollonia
Apollonia ou Pollonia, plage de roches volcanique près de notre hôtel-résidence, Captain Gavros.
Une barque "amarrée"
Juste derrière notre lieu de résidence à Pollonia, entre jardin déserté et roches.
Retsina de Kostantakis, le plus réputé !
Petite taverne en bord de mer, on déguste aubergines avec ouzo, boulettes de viande.
Petit port d'Apollonia
Bateaux au crépuscule, si l’aurore est rose, le crépuscule est oranger, les couleurs se saturent peu à peu jusqu’au prune intense.
Embarquement pour l'île de Kimolos
Le bateau accoste à Psathi, Kimolos,  petit port en dessous de Chorio.
Bougainvilliers
i
Bougainvilliers
Collage de photos, aquarelles et fleurs de bougainvilliers en abondance dans toutes les Cyclades : ici Milos et Paros.
Enseignes grecques de Milos
Au coeur de l’ïle, enseignes peintes à la main, comme de petits tableaux réalistes ou poétiques, humoristiques aussi.
La Vénus de Milo
Le site où a été découverte la fameuse Vénus de Milo, de Milos, donc. Beaucoup de duplicata ici de cette Vénus, emblématique!
KLIMA
La révélation de ce village de pêcheurs multicolore et ses garages aménagés au bord de la mer Egée
Klima
Montage, posture improbable !

 

Paléochori
Plage de Paléochori très belle, géologique, avec ses falaises colorées et rochers en surplomb d’une mer bleu intense.

FOLEGANDROS en ferry à l’aube…

L’île nous apparaît du ferry, enveloppée d’un voile de lin blanc, allongée comme une déesse antique ou un  petit dragon dans la mer, car ces Cyclades, roches dans la mer Egée,  minérales, caillouteuses, ocres, parme ou grises selon la lumière évoquent de grands animaux marins.

Folégandros
l’île de Folégandros, aquarelle
Ferry
A pied, en ferry Milos-Folegandros, en vespa sur l’unique route qui traverse l’île.
Karavostatis
Petit port de Karavostatis, poésie de filets, un jardin insolite, une cabane bleue.
Hébergement à Kavarostatis
« Alisideri studios, » une ferme aménagée, celle du grand père de notre hôtesse à kavarostatis, deux terrasses, avec vus sur la mer et sur le bush de thym parfumé à l’arrière.
Ferme - chambre d'hôte
Devant la porte au rideau de dentelle, la chatte gonflée de ses petits; on la nourrit de croquettes achetées au village, dans le mini-market.

CHORA : une découverte, ville blanche et bleue, certaines construite dans la falaise abrupte, maisons cycladiques anciennes avec balcons et escaliers de toutes les couleurs, violet, bleu, vert, jaune.

village cale, sans voitures, cubes blancs, beaucoup de chats bien nourris, petits fauves doux repus, qui nous accompagnent partout.

Un déluge de fleurs, arbustes, basilics dans un désert de pierres environnant et de buissons secs ! oasis…

 

Chora, Folegandros.
En bus, on traverse un désert de cailloux aride, pour découvrir le village Chora, « plus beau que Santorin » d’après les guides.
Restaurant Crétois à Chora
Kafeneio et Estatoria, dont un petit crétois, avec une bibliothèque, sur la place centrale du village.
Ano Meria,
Village rural aux maisons hélas achetées par des français, tout au bout du monde et au bout de l’île dans la montagne. Des paysans circulent sur leur âne.

A Et puis nous quittons cette toute petite île unique,  long périple sur la mer en ferry, 9h de « croisière »au milieu des grecs, pour retrouver nos amis Françoise et Jean-Paul à Paros.

PAROS  que nous connaissons déjà, je retiendrai ici une petite rando sur le chemin byzanthin pavé, traversant l’île de Lefkis à Prodromos .

On traverse sur le sentier byzantin, trois villages blancs, fleuris et pentus, Prodromos, Marmora et Marpissa.

plage de Marpissa
Un bateau « antique » aux couleurs pastels délavées, sur câles, avec sa sirène peinte, et un oeil à la proue , un emblème qui évoque le périple d’Ulysse et la fin de notre voyage cycladique, tournant sur la mer comme l’oeil du cyclope , étymologiquement parlant ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s