Escapade en Corse, Juin 2018

Autocollant corse !
Autocollant corse !

Episodes: 

1- Un balcon sur la mer

2-La chanson du Pénitencier

3- Aiacciu !

4- Belles sanguinaires…

5- Chemin des Crètes

6-Orage sur la plage.

7- Totems !

 

 

Un balcon sur la mer

20180619_131453

la presqu’île d’Isosella, toute proche d’Ajaccio, avec vue sur la baie et les îles Sanguinaires qui la ferment, la terrasse de nos amis Brigitte et Guy que nous rejoignons en avion, 21h30, après avoir vu le coucher de soleil de notre hublot.

Plage de nuit, une toute première découverte ! Mais les photos seront pour demain.

La terrasse est si belle, un peu en hauteur, balayée par une nuée d’hirondelles assourdissantes qui nichent sous les tuiles,  que nous ne la quittons que pour dormir ou partir nous balader !

Et nous y dégustons les petits plats corses de Brigitte, un délice , dont la Coppa achetée au Marché Corse. Un piano de saucissons, débarqués à plein cageots!

 

 

 

Tout est corse, fruits et légumes, charcuteries, liqueurs, fromages, un pays de Cocagne !

Pour exemple de  gâteaux :  le Fiadone à la Brousse, au zeste de citrons et liqueur de myrte, les Canistelli, petits gâteaux secs aux amandes  pour notre quotidien,

Prisuttu,Lonzu,Salsiccia, Figatelli pour les charcuteries, Bastelicaccia, Sartenais, Cuscionu et Brocciu pour les fromages de brebis.

Et plus tard dans la montagne, des glaces au col de Gradella, Clémentine corse, Limoncello, et j’en passe, jetez plutôt un oeil sur la tableau !

 

 

 

Et puis sur cette terrasse, on se fait belles, avec nos combinaisons de veuves corses, of course !!!Les filles de La Rochelle ?

Et des moments de paix silencieuse ici, à l’écoute du dehors, lectures sur les transats, contemplation immobile.

 

 

La chanson du pénitencier… 

20180618_105450
En route !

La première promenade pour l’échauffement, la montée à la tour Génoise de l’Isolella,20180618_105428 d’où l’on domine une côte rocheuse, granitique, érodée comme des sculptures de grands animaux marins, ruisselant d’écume en sortant de l’eau ! une dimension quasi fantastique.

 

 

Certaines de ces formes évoquent pour moi « Elephant Rock » en Australie du Sud, et ses chaos antarctiques.

Et entre  les  rochers, soudain, fleur et fruit de figue de Barbarie associés.

20180618_120539

la deuxième, le lendemain, toujours à pied, à Cotichiavari, 20180619_131424dans la forêt domaniale très tourmentée, chênes verts et eucalyptus.

 

 

 

 

Nous sommes sur le chemin du vieux pénitencier datant de 1855 à vocation agricole. Les conditions de vie et de travail y étaient éprouvantes, avec une très forte mortalité due à des fièvres et de mauvaises conditions d’hébergement. Il a été fermé en 1906 et les détenus ont été déportés à Cayenne. Un grand cimetière en bas, tout ceci est émouvant, d’autant qu’il y avait aussi une unité pénitencière de femmes.

20180619_165151

Nous passons  près du barrage construit en 1870 pour l’approvisionnement du pénitencier en eau. Nous montons…

20180619_153033

la chaleur est accablante  , au zénith ! Mais les eucalyptus superbes et des zones d’ombre accueillantes mêlées à une petite brise rafraîchissante, nous permettent de retourner au parking pas trop cuits…

Aiacciu, Ajaccio…

On marche dans la ville …

Ajaccio
Ajaccio road…

…et tout près du port, d’impressionnants bateaux de croisières, comme des immeubles  sur la mer… Des touristes sont déversés en bandes…partout des façades ocrées à l’italienne, des maisons aux murs de pierre de granit sans crépi aussi.

Une baie grandiose !

 

 

 

Belles Sanguinaires …

Petite balade à pied toujours, aux Îles Sanguinaires, que nous découvrons peu à peu en longeant  le sentier littoral. Une plage très belle, un maquis dense très vert en aplomb, qui « coule » sur une mer bleu intense. A couper le souffle… DIAPORAMA !

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

corse
Maquis corse près des îles Sanguinaires, aquarelle.

Et pour finir en beauté, une baignade sur une plage blanche…

20180621_131655

 

Miroitements !

 

 

On remonte !

IMG_5989

Chemin des crètes…

Brigitte et Guy nous ont organisé une longue balade de deux jours sur un bout du GR20 balisé  blanc

20180622_123909

et rouge et le sentier de randonnée sur la crète, de Pietrosella à Pacciatela. Nuit et retour le lendemain. Le chemin dans le maquis très dense, très vert, ombragé, agréable, le temps un peu couvert.

 

 

 

Balise « corse » sur le chemin

 

On brûle donc moins que la veille près des Sanguinaires enflammées. On rencontre des chèvres sauvages 20180622_101447au long poil blancs ou bruns, en liberté, clochette au cou. Et on arrive au col de Gradella pour une pause pique-nique, décidés de nous arrêter le lendemain au retour ici, pour manger sur la terrasse à l’arrière du petit restaurant et goûter les glaces corses ! Et déjà on a choisi notre menu : assiette de charcuteries corses, pour changer…

On arrive plus tôt que prévu à Coti-Chiavari, le bourg. Petite mousse Chez Véro, on n’est plus qu’à 1km et demi de notre hôtel, tandis que la brume tombe subitement de la montagne, et efface tous les contours en créant une atmosphère étrange.

Nous arrivons à l’hôtel Le Belvédère où nous passerons la nuit; luxe d’une terrasse en rotonde avec vue  panoramique sur la baie d’Ajaccio  tout en bas au loin ! On va y traquer le coucher de soleil en dînant, spaghettis aux gambas !

 

 

Bella vista !

Belvédère
Bon appétit les amis !

Je trouve dans l’armoire de livres laissés par les visiteurs, un roman islandais d’Audur Olafsdottir, Le Rouge vif de la rhubarbe, 20180922_141030que je dévore…si je ne le finis pas je l’emporterai et laisserai à la place mon roman policier que je viens de terminer.

Retour le lendemain sous les tilleuls dorés de Coti Chiavari, le soleil commence à chauffer, mais la balade est douce jusqu’au col de Gravella.

Après notre halte prévue à cet endroit, nous repartons assez tôt, le soleil est plus ardent, avec une montée plus difficile et  à découvert jusqu’au pilône de la ligne HT, puis nous nous enfonçons dans la forêt et le maquis ombragé.

 

 

Nous sommes heureux  d’avoir fait cette balade  et avant d’arroser ça au retour sur notre terrasse , nous descendons à la plage pour une baignade à la fraîche.

Orage sur la plage…

Le ciel est noir et menaçant, ça gronde pas loin, et des éclairs zigzaguent dans le ciel, mais nous attendons que la pluie tombe pour remonter !

Totems…Epilogue.

Chemin faisant, inspirés par cette belle balade sur les crêtes, nous nous sommes trouvé des totems de scout, aux noms d’indiens, Oeil de Lynx, Pattes d’Ours, Ecureuil Agile et Langue d’Hirondelle, ce qui résume bien ,  avec poésie et humour,  notre séjour en Corse avec nos amis.

 

 

 

Les chênes lièges de Chiavari, qui manquaient à notre florilège d’arbres corses…

FIN

Photos de Geneviève MB

 

2 réflexions sur “Escapade en Corse, Juin 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s