Voyage au pays Berbère, Sud Maroc septembre 2014.

20190725_192811

 

Un voyage en deux temps, du 23 septembre au 4 octobre 2014,  un premier épisode de Marrakech en direction d’Agadir, avec la Dacia de location Hertz !

Nous rejoignons Mirleft et notre premier hôtel à proximité, 400 km de route et peu d’étapes.

Sud-Maroc I :  Marrakech- Tiznit-Mirleft, l’Hôtel « Un thé au bout du monde » 2 jours et 2 nuits.

 

 

Les Buche en tenue de camouflage…

Spot 1 Marrakech. 23 septembre

Hôtel Ibis face à la gare… 

DSCN8929
la très belle gare de Marrakech, la nuit, illuminée.

Promenade en nocturne dans le quartier français Guéliz, avenues bordées d’arbres, peu éclairées, trottoirs à risque, nous marchons parfois à l’aveugle.

L’air est chaud, un peu épais; on cherche un endroit où manger, il est 23h.

Départ le lendemain avec la Dacia de location Hertz, pour le Sud, direction Agadir.

 

DSCN8477
Sur la route de Marrakech – Agadir.

 

TIZNIT : une pause à la recherche d’un cyber – café , à l’ancienne. Au lieu de cela, nous faisons une première rencontre insolite avec un petit homme , djellaba au vent et grosses lunettes, qui roule en mobylette, et nous accoste à un feu rouge en nous dépassant. Il nous propose de quitter la ville moderne où nous sommes, pour nous entraîner dans la médina. Nous refusons gentiment. Il insiste :   » Pas de cyber café dans la ville moderne de Tiznit, il n’y a rien à voir ici. » Nous nous amusons de sa logique « business » qui nous ferait croire que les cybers sont plutôt dans les souks de Tiznit, mais bon…

Nous le suivons à notre tour, il fonce en pétaradant le long des murailles de la Médina, djellaba au vent. Bien embarrassés, car nous n’avons pas envie d’un guidage dans la Médina, nous  décidons alors de faire demi-tour en douce !  On rit quand même de notre mauvais tour….Pourvu qu’il ne nous retrouve pas !

AGLOU-PLAGE : Arrêt pour le cyber café convoité, où nous devons trouver un avion pour la France, car nous avons appris le décès d’un être cher. On nous reçoit avec gentillesse dans un café-restaurant, même si nous n’avons pas le temps de nous arrêter pour boire un thé à la menthe sur cette magnifique terrasse dominant un océan bleu profond.

Une jeune femme de la famille , nous propose de monter avec nous dans la voiture pour nous amener au village même d’Aglou, un peu plus haut, où elle réside dans une zone de nouveaux immeubles en construction.

DSCN8532
Mirleft, mécanique générale. Une mère et ses enfants.

Déjà, nous éprouvons une sensation de « bout du monde ». Je commence une série de photos de femmes berbères , tous lieux confondus du Sud Maroc, en robes multicolores et brodées, comme des saris indiens.

 

 

 

 

Nous arrivons enfin à l’hôtel de Mirleft où nous resterons 2 nuits .

Spot 2 : près de MIRLEFT,  hôtel « Un thé au bout du monde »

 

Le soleil se couche sur l’Océan an face…C’est un lieu chargé, paisible.

 

Arrivés en fin d’après-midi, nous découvrons un petit paradis au bout du monde, contre l’immensité de l’océan Atlantique, lumière rasante du soleil couchant, or, cuivre et violet sombre.

Je prends des photos face à l’océan déchaîné, rochers rouge grenat et noirs. Magnifique ! un goût d’Australie ! le « bush » ici est un bush de cactus de toutes sortes.

Nous croisons une camionnette de pêcheur à la ligne, avec lumière. Nous bavardons causons pêche et poissons. Pour un peu il nous aurait conviés à sa partie de pêche nocturne.

DSCN8521

Nous rentrons dans notre bungalow bleu et blanc, face à la piscine, avec une immense terrasse au-dessus. La lumière est très belle, presque inquiétante.

Nous avons décidé de faire halte ici deux jours et deux nuits . En cuisine, dégustation raffinée aux mille saveurs.

Au menu : Ragoût de seiches.  Poisson grillé. Ratatouilles à base d’aubergines, comme j’en ai mangé à Tunis. Légumes du jardin, mousse de prunes.

 les réjouissances culinaires continuent… Au petit matin , petit déjeuner marocain que nous adopterons par la suite dans d’autres lieux au Sud du Maroc.

Crêpes marocaines de deux sortes : galettes molles entre pain et crêpes, criblées de trous, trempées dans différentes coupelles d’huile d’Argan, de crème de cacahuètes façon sésame, au point que je les confonds. Normalement cette crème se fait avec des amandes pilées, de l’huile d’Argan, du sucre ,  miel ! Mélange savoureux, et simple.

Nous avons remarqué beaucoup de ruches dans le « bush » marocain, essentiellement d’épineux ras et de cactus fleuris.

Départ ensuite, pour le bourg de Mirleft, à côté .

C’est notre troisième spot ! Découverte de Mirleft en amont de l’hôtel, de son souk original avec des arcades roses et bleues. Je me promène seule dans les rues où je rencontre un chat. Espaces immenses au delà de la Médina, comme des terrains vagues en construction. Au loin, la mer ! Fascinée par ces espaces, sable, bush, champs sans cesse arpentés à pied par des gens solitaires, ou en petits groupes, enfants qui partent à l’école et font une longue route à pied, cartable sur le dos, certains très petits,  femmes aux belles robes colorées, toujours portant quelque chose…Et la ronde des mobylettes , « ânes des temps modernes », chargées de tout ! Beaucoup de ballots d’herbes retenus par des tendeurs…

Vastes espaces de la petite ville en construction.

Arts et culture berbère et braseros brûlants sur le souk.

Sidi Ifni, quatrième spot !

Nous découvrons en voiture la ville blanche de Sidi Ifni. Déjeuner au bord de la mer, une terrasse en surplomb, Tagines et Bob Marley en boucle.

DSCN8578DSCN8580

                                                        Le restaurant et la vue !

Ici au Sud d’Agadir, les villes sont blanches comme en Crète, Médinas et Souks aussi.

Je reluque les bijoux berbères dans les vitrines, mais je les achèterai à Tiznit, au retour sur Marrakech, ville dont les bijoux , anciens et modernes sont la spécialité. Ils sont fabriqués par les artisans de Tiznit ou dans la montagne, le bled.

 

Nous revenons le soir à l’hôtel du Thé du bout du monde, pour une seconde nuit.

Départ pour Marrakech tôt le matin,  à nouveau, par l’autoroute. Destination aéroport.

Tiznit, quartier juif.

Arrêt à Tiznit sur la route, nous ne retrouvons pas notre petit homme à la mobylette vrombissante, mais en cherchant le souk des bijoutiers, nous faisons la connaissance d’un artisan-bijoutier qui nous fait traverser la quartier juif de Tiznit en traînant son vélo à côté de nous.

20190803_211607Il nous conduit à sa boutique toute bleue, où j’achète un collier vert et rouge et deux bracelets en argent, des babouches pour nos enfants.

Notre ami nous offre du thé à la menthe dans sa boutique et sa femme nous propose de partager avec eux leur couscous.

Puis nous nous perdons dans la Médina aux ruelles labyrinthiques, prenons un taxi jaune pour sortir de là…

Fin du premier épisode.

Sud Maroc II.

Retour au Maroc, arrivée à Marrakech, nous retrouvons notre petite Dacia à l’aéroport, avec tous nos bagages dans le coffre, et nous filons directement à Aït Ourir, hôtel du Coq hardi,  à 30km sur la route de Ouarzazate.

hôtel du Coq hardi.

C’est un hôtel marocain cette fois, où logent des groupes de randoneurs en montagne avec VTT et guide marocain. Repas dans le jardin, avec fontaine où flottent des pétales de roses. Un premier RV avec le Sud dont le rose est la dominante chromatique.

Départ pour Ouarzazate avec un beau détour par la route de Télouet à Aïd-Ben- Haddou. Gorges splendides, traversée de villages rouges aux maisons de torchis ou « maisons de boue ».

DSCN8737

 

L’Aïd se prépare depuis Marrakech déjà, avec les moutons sur les mobylettes, et femmes et enfants ici,  font la grande lessive tout au long de notre route, dans l’oued en cotre-bas. Linge étendu sur les rochers, tapis sur les murets, purification de la maison !

DIAPORAMA : Paysages grandioses de vert,d’ocre rouge, orangé et rosetout au long de cette route.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pause dans le village de TADDART, on entre dans une boutique tenue par des femmes berbères qui nous montrent les étapes de l’extraction de l’huile d’Argan à partir des noix. C’est une pratique que nous connaissons bien, pour l’avoir rencontrée dans les coopératives de femmes à Essaouira.

Le lieu est paisible, à l’abri du bruit du bourg au -dehors, camions, trafic…On achète 2 bouteilles d’huile d’Argan, huile magique ,  pour Paméla et Agathe. On nous offre à pleines poignées des noix et des amandes d’Argan.

On reprend notre route et croisons des camions décorés.

DSCN8700
Mitsubishi

Arrivée à OUARZAZATE,  sur la route, vidéo.

Road movie, sur la route de Ouarzazate.

On se pause ici 3 jours.

Ouazazate hôtel Ibis
Fenêtre de notre chambre, hôtel Ibis.

Vue sur les montagnes et la ville rouge avec des palmiers en face de nous. Repas le soir au bord de la piscine arborée aux lumières douces. Petite brise tiède du Sud ! On est en Afrique !

La température monte le jour, jusqu’à 36 °, il fait très chaud , le vent souffle, sirocco ?

Le lendemain nous découvrons la ville, sa grande place, la rue du marché. On cherche une laverie  » au kilo ». Le linge sèche sur le trottoir, dehors.

ouarzazate
Laundry, drying, séchage dehors !

Visite de la Casbah de Taourirt, .

Ouarzazate

Cette magnifique Casbah emblématique a échappé à la ruine, car elle sert de écor aux films  » hollywoodiens » qui se tournent là, « Gladiator »,  » Un thé au Sahara »…Visite libre dans un dédale de salles et d’escaliers, de niveaux. De très beaux plafonds restaurés, une vue à couper le souffle sur la ville et les montagnes à travers des fenêtres en fer forgé, très travaillées. Et un petit chat à la sortie, chez lui !

DSCN8780
                                                                                     Le chat de la Casbah.

 

En sortant, on nous invite à pénétrer dans un magasin en sous-sol, caverne d’Ali Baba, cuisines de la Casbah et poulaillers s’y trouvaient. On en voit les vestiges au milieu des tapis.

On en achète deux petits, tapis berbères blanc écrus aux fins motifs géométriques aux teintes végétales. On les roulera dans notre valise  pour les rapporter et inch’Allah !

 

La visite, c’est ici…

 

Au supermarché on achète pain et fromage, yaourts pour le pique-nique et on part pour l’oasis de Finn, via une piste de 2km, comme dans un désert. On y voit tout près, des tentes et grands décors de carton-plâtre , un film, nous dit-on, s’y tourne en ce moment.

Sur ce lien : Le Hollywood d’Afrique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s