Ovide , L’Art d’aimer : programme du Bac latin 2009-2011, projet d’étude , textes, juxtalinéaires et commentaires.

Le projet pédagogique :

1- Test préalable : lecture intégrale de l’Art d’aimer dans la traduction française  de Henry Bornecque, éditions Hatier-Belles Lettres.

2- OVIDE, vie et œuvre.
– Contexte de l’Art d’aimer et exil du poète.

– Relation entre l’Art d’aimer et les Amours. ( l’amour à Rome, images de la femme entre femme objet et femme libre)
3- Cours sur les genres poétiques à Rome:

– poésie épique, poésie didactique, poésie amoureuse,

– le mètre de L’Art d’aimer : distiques élégiaques.

– L’Art d’aimer : un poème didactique parodique.

4- Découpage de l’œuvre: plan général ( cf.correction du test,ci-dessous)

5- Choix de 5 ou 6  textes: traduction en juxtalinéaires et commentaire : travail guidé par les notes et les  questions du manuel.

     Texte 1 : Préambule , livre I, vers 1 – 30. Manuel page 29.( trad. pages 167-168) ( siquis in hoc artem…)

      Texte 2 : Comment séduire les jeunes filles, Livre II , vers 197-216. Manuel page 87 ( cede repugnanti )

      Texte 3 : Faire des cadeaux , livre II, vers 261-294, page 92 ( trad. page 192)

     Texte 4 : Carpe diem, livre III, vers 57-100, page 119 ( trad. pages 205-206)

Autres textes : devoirs ou lectures cursives : en parallèle:

    1- livre I :La tenue des amants traduction page 179 / texte latin page 60, vers 503- 521.

2- Livre III : La coiffure des femmes, traduction page 207 / texte latin page 126, vers 133- 168)

6- Travaux d’ensemble / recherches et exposés:

1- Les références mythologiques. Les relever et dire quel, peut être leur intérêt dans l’œuvre. ( cf. Une question du test)

2-  La figure de la femme dans l’Art d’aimer.

BILANS :

3- Ovide et la morale: quelles précautions prend-il dans l’écriture de son traité ?

4- La dimension didactique de l’Art d’aimer.

TD EN GROUPES:

5- Relever tous les phénomènes d’écho entre les trois livres, avec l’aide du tableau comparatif  pages 21- 24.

         – par petits groupes travailler sur des paires de textes.

         – Affiner alors avec des recherches lexicales en latin.

        – faire un bilan de ce travail ( évaluation finale)

1- Test préalable à l’étude de l’oeuvre après lecture des élèves de l’intégralité en français…et sa correction.

1- Que signifie le titre Ars Amatoria ou Art d’aimer, sachant qu’Ovide emploie le mot Ars au sens d’art ou de traité ?
Art amoureux et traité de l’amour . Les deux premiers vers du traité contiennent son titre: « siquis in hoc ARTEM populo non novit ALMANDI »…Il s’agit d’apprendre à aimer comme on apprendrait tel ou tel art ( tecnique), et concerne au premier chef, l’apprenti amoureux, le novice.
L’Ars amandi, renvoie à l’Ars dicendi, Art oratoire, ou Ars poetica etc… le titre signale donc sa vocation didactique en plus de poétique.

2- Dans le préambule qui précède le Livre I, Ovide annonce le plan de l’œuvre qui est aussi plan de séduction : « Avant tout préoccupe-toi de trouver l’objet de ton amour, soldat qui, pour la première fois, affrontes des combats où tu es neuf. Consacre tes efforts ensuite à toucher la jeune fille qui t’a plu, et , en troisième lieu, à faire durer ton amour »…

Ce plan concerne essentiellement les livres I et II. Mais quel est le plan global des trois livres de cette œuvre d’Ovide ?
Le livre III concerne à son tour l’art d’aimer les hommes par les femmes. La construction est en miroir, la progression y est identique aux lives I et II, chronologique en trois temps et logique:
1- Trouver un(e) partenaire dans les lieux appropriés.
2- le ( la ) séduire.
3- le ( la ) garder !
Seul le contenu peut différer , car la stratégie des hommes n’est pas la même que celle des femmes. ( Voir tableau pages 21-24)

3- Entre les nombreuses références mythologiques, relevez-en une de votre choix parmi les couples célèbres et mythiques, et expliquez en quoi résident son intérêt et sa fonction dans la démarche du poète ?

Ariane et Bacchus, Livre I, vers 525-562, pages 62-63 / trad. pages 179-180.)
-Digression d’Ovide ici dans l’entreprise de séduction amorcée ( vêtements, soins du corps et rôle des banquets et du vin ( Bacchus). Cet « exemplum » a des fins édifiantes, il s’agit d’un modèle de séduction.
-Globalement, toutes les réf. mythologiques sont en rapport avec des femmes qui ont satisfait leurs passions: elles sont donc disposées à accueillir les avances des hommes avec faveur !

4- A quels moments clés de l’œuvre, Ovide se présente-t-il en praeceptor Amoris, ou maître de l’amour ?
Ou  » magister amoris »; il se présente ainsi dans le préambule et toutes les transitions, aussi bien bilans de chaque livre et introduction du suivant. Ces positions sont stratégiques et didactiques.
Il s’adresse à son élève à la première personne.
Dans le préambule il redouble son rôle de maîre de l’amour en se comparant à Chiron, le précepteur d’Achille. Il est lui-même chargé par Vénus de la mission d’éduquer Eros .
A la fin du livre I, il annonce avoir fini une partie de sa tâche. A la fin du Livre II il annonce un livre consacré aux filles. ( des phénomènes d’échos : livre III, » je vais apprendre aux femmes comment elles se font aimer »)
– en parallèle : fin du livre II ( aux hommes): « Mais que tous ceux qui, grâce au glaive reçu de moi, triompheront d’une Amazone, inscrivent sur les dépuilles: »ovide était mon maître ». ( « Naso magister erat » vers 744.)
fin du livre III: Comme autrfois les hommes que maintenant les femmes, mes élèves, écrivent sur leurs trophées: « Ovide était mon maître ».( « Naso magister erat », vers 811.)

5- A qui s’adresse-t-il dans ces moments clés ?
Le magister s’adresse à un jeune homme anonyme, jeune soldat, pour filer la métaphore guerrière qui fait de l’amour un combat. Il est ignorant des techniques de séduction et apostrophé directement.

 » Avant tout, préoccupe-toi de trouver l’objet de ton amour, soldat qui, pour la première fois, affrontes des combats où tu es neuf. »

6- Citez au moins trois thèmes dans les techniques de séduction, en écho entre les livres I – II et le livre III .
1- Les soins de la personne: toilette, artifices du maquillage et de la coiffure, vêtements.
2- Les lettres et billets doux envoyés à l’amant(e).
3- La surveillance ou les serviteurs entremetteurs.
7- Citez au moins une métaphore filée du poète pour imager la stratégie de l’art d’aimer, ce qui revient à dire à quels domaines il l’associe .
Art militaire très représenté. ( voir réponses plus haut)
Art nautique avec la métaphore du pilote et du navire.
Art équestre.
Art de la chasse

8- Comment Ovide considère-t-il l’adultère ? En quoi revisite-t-il le personnage mythique d’Hélène de Troie ?
Hélène revisitée par Ovide est plus une victime que responsable de la Guerre de Troie . Son histoire d’amour avec Päris est légitimée par la fait que Ménélas, le mari, la délaissait !
Cet exemple au service dela légitimité de l’adultère à condition d’être discret: s’il ne le condamne pas, il recommande vivement de le cacher .

( L’exemple d’hélène de Troie se trouve aux vers 357-371)

9- Ovide dit dans le livre III : « Dum licet, et vernos etiamnunc editis annos, / Ludite : eunt anni more fluentis aquae ; / Nec quae praeteriit, iterum revocabitur unda, / Nec quae praeteriit, hora redire potest. » « Pendant que vous le pouvez, et que vous êtes encore au printemps de la vie, amusez-vous ; les années s’en vont comme une eau qui s’écoule ; ni l’onde qui a passé ne remontera jusqu’à sa source ; ni l’heure qui a passé ne peut revenir. »
De quel thème hédoniste bien connu aussi de la littérature française s’agit-il?

Il s’agit du thème hédoniste du CARPE DIEM qui invite à profiter du temps présent:: cette métaphore du temps s’accompagne dans la poésie de la Renaissance, de celle de l’éphémérité de la rose). Texte latin, vers 57-100.

10- Racontez brièvement l’histoire malheureuse des amants Céphale et Procris évoquée par Ovide à la fin du livre III.

Cette légende est au service des inconvénients de la jalousie, cause de toutes les tragédies !
Procris est frappée de la flêche de son amant Céphale, qui la prend pour une biche au moment où elle l’espionnait. Elle croyait en effet que Brisis ( la brise) était une femme.

Autres textes, lecture cursive.

Séquence 1 : Les artifices féminins / Livre III, vers 261-280. Page 132.

1- Juxtalinéaire.
Rara tamen mendo facies caret; Cependant un visage exempt de défaut est rare;
occule mendas, cache ces défauts.
quaque potes, Et autant que possible,
vitium corporis abde tui. dissimule une imperfection de ton corps.
Si brevis es, Si tu es petite,
sedeas, assieds-ti toi!
ne stans , de peur que debout,
videare sedere, tu sembles assise,

inque tuo toro, et sur ton lit,
jaceas quantulacumque; étends-toi, si petite sois-tu
hic quoque, même là,
ne possit fieri mensura, pour qu’on ne puisse juger de ta taille,
cubantis, ( quand tu es ) couchée,
lateant fac tibi pedes, fais en sorte que tes pieds soient cachés
injecta veste. d’un vêtement jeté (sur eux).
Quae nimium gracilis, que ton corps trop gracile
sumat, s’habille
pleno velamina filo, de vêtements de tissus épais.
et laxus amictus eat, et qu’un manteau ample pende
ex umeris; de tes épaules!
pallida, Que la pâle,
tangat sua corpora, vêtisse son corps
purpureis virgis. de rayures pourpres.
Nigrior , Trop brune,
confuge, réfugie-toi
ad opem Phariae vestis. dans le secours d’un tissu de Pharos..
Pes malus, Un vilain pied
semper celetur, doit toujours se cacher
in nivea aluta. dans une chaussure blanche.
Nec resolve , N’enlève pas
arida crura, à tes jambes sèches
vinclis suis. leurs lanières.
Conveniunt terues analeptrides, De minces épaulettes conviennent
scapulis altis; à des épaules saillantes.
Circa fascia eat , Qu’une bandelette ceigne
angustum pecus. une poitrine étroite.
Exiguo signet gestu, Qu’elle accompagne d’un petit geste
quodcumque loquetur, tout ce qui sera dit,
cui digiti pingues erit, celle qui aura de gros doigts,
et scaber unguis; et des ongles peu polis;
cui gravis oris odor, celle qui a une haleine forte,
numquam jejuna loquatur, ne doit jamais parler à jeun
et semper distet spatio, et toujours se tenir à distance
ab ore viri. du visage de l’homme ( à qui elle s’adresse).
Si dens tibi niger , Si tu as des dents noires,
aut ingens, ou trop longues,
aut non erit ordine natus, ou si elles ne sont pas bien rangées,
maxima damna feres, tu te feras énormément de tort,
ridendo. en riant.

2- Séquence 2: Eloge du maquillage livre III. Texte latin page 128 /Traduction page 208. Vers 199-202.

Scitis et, Vous savez aussi
quaerere candorem, rechercher l’éclat ( du teint)
inducta creta, en appliquant du fard ( le fard ayant été appliqué):
quae vero non rubet, celle qui ne rougit pas, sanguine, par le sang (= celle que le sang ne fait pas rougir)
arte rubet. rougit par l’artifice. ( = rougit artificiellement)
Arte repletis, (c’est ) artificiellement ( que) vous savez combler
supercilii confinia nuda, l’intervalle de peau nue entre vos sourcils,
parvaque aluta velat, et une petite mouche voile
sinceras genas. vos joues sans fard. ( 202)

 

Voir étude de chacun des textes du projets dans la même rubrique  » langues Anciennes, et « Au cours du cours de latin ». GMB

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s